Les pratiques des syndics et leurs dérives.

“Tarifs opaques clauses abusives… “(1), “Les principaux abus…” (2), “La facture très salée…”(3), ou encore “…dans la ligne de mire…”(4), voila quels sont les gros titres actuels concernant les pratiques des syndics de copropriété.

Les associations de consommateurs pointent différents abus et dérives des syndics de copropriété. De façon général au moins 14 clauses abusives sont relevées dans les contrats analysés par l’UFC que choisir. Certains contrats en comportent jusqu’à 25.

Je suis toujours très admiratif de l’ingéniosité, ces professionnels sont de véritables cerveaux. Arriver autant à se renouveler sans finalement être trop ennuyeux, c’est un véritable talent. Le problème est que ce mérite n’a pas grand chose d’honorable.

Dans un article de www.20minutes.fr(5), les principales syndicades, c’est-à-dire les “performances” des syndics de copropriété sont énumérées.

Nous en retiendrons 5 principales :

1) D’abord, ” L’arnaque du compte unique. L’UFC et l’ARC recommandent aux copropriétaires d’ouvrir un compte bancaire séparé des autres copropriétés gérées par le syndic, «seule garantie de (les) sécuriser en cas de défaillance du syndic».

Mais celui-ci est facturé 15 à 40% plus cher qu’un compte unique, plus favorables aux intérêts financiers du syndic. «Le prix du forfait altère le jugement des copropriétaires sur le compte séparé, au point que celui-ci est devenu l’exception.» “

2) Vient ensuite, ” Une tripotée de clauses abusives dans les contrats. Certaines clauses sont volontairement «obscures», affirment les associations, comme la «comptabilisation de charges privatives» (mais qu’est-ce donc ?).

Des «prestations particulières», et facturées comme telles, ne sont pas toujours définies. Une pratique illégale et une «carence» pour le consommateur qui aboutit à un «véritable pouvoir discrétionnaire du syndic s’agissant des prestations méritant une facturation supplémentaire sans limitation, pouvant faire gonfler indument le montant total des honoraires payés».

Par ailleurs, certaines prestations obligatoires sont présentées comme gratuites, ce qui fait croire au propriétaire que «cela constitue un avantage, une sorte de geste commercial» alors qu’il n’en est rien. Enfin, certaines prestations sont facturées deux fois. Par exemple, un « suivi des procédures pour impayés» est facturé à l’ensemble de la copropriété quand le copropriétaire défaillant devra, lui, payer un «suivi du dossier transmis à l’avocat».”

3) Citons après, ” Des tarifs particulièrement excessifs. Ce sont surtout les honoraires pour travaux exceptionnels, qui ont augmenté de 25% en trois ans, qui sont pointés du doigt. Ils sont souvent mentionnés directement dans les contrats alors qu’ils devraient faire théoriquement l’objet d’un vote spécifique lors de la même Assemblée générale que les travaux concernés.

La rémunération au pourcentage « fait que les syndics sont objectivement intéressés à faire voter des travaux coûteux et disproportionnées », indique le rapport qui dénonce aussi les tarifications à la vacation horaire pour certaines prestations spécifiques. « La rémunération à la vacation ne devrait être cantonnée qu’aux seules situations exceptionnelles ne permettant pas de quantifier par avance les diligences qu’elles impliquent pour le syndic. »”

4) Puis, Des frais indus. Des prestations sont encore facturées alors qu’elles ne devraient pas l’être. Un grand classique: des frais pour la tenue de l’Assemblée générale en dehors des heures ouvrables. Une facturation à la vacation «abusive».

5) Pour en finir avec ses réjouissances, parlons ” Des dérives sur les prestations privatives. Elles concernent des actes au «bénéfice» d’un seul copropriétaire comme, par exemple, les relances pour impayés, les mises en demeure mais aussi la copie du règlement de copropriété ou l’attestation fiscale. «Les syndics profitent de l’extrême captivité dans laquelle se retrouvent les copropriétaires pour surfacturer la prestation.»”

Il est intéressant de constater que malgré la parution de ce rapport et l’emballement médiatique autour de la question des abus des syndics peu voire très peu de réactions sont à noter du coté des représentants agents immobiliers et autres syndics de copropriété. Aucun procès retentissant en vue, ni expression solennelle de désarroi.

Tout de même, quand on est sûr de sa professionnalité ou que l’on se sent attaqué on fait valoir ses droits. Pour certains cela est même une question de principe. Les professionnels chercheront alors à montrer leur volonté d’agir pour prouver que ce qui est dit sur eux n’est que calomnie.

L’inconvénient est que si ces fédérations et unions agissaient de la sorte, ils devraient s’expliquer et répondre clairement aux questions qui leurs sont posées. A ce moment il n’est pas certain que les syndics et leurs représentants en sortent indemnes. Faire le dos rond ce n’est pas si grave. Pour eux cela arrive parfois sur une période donnée, en revanche pour les copropriétaires cela pourra durer jusqu’à 50 ans voire plus…

Alors OUI il y a un irréductible pourfendeur de vertu, un véritable Robin des syndics. Dans le blog syndicpro, un syndic professionnel s’exprime. Il déclare ainsi que :

“L’objet du blog « Syndic Pro » est de favoriser des échanges de syndics professionnels, soucieux de prendre une part active dans le devenir de la profession de syndic afin de permettre une meilleure valorisation de celle ci, en passant par des impératifs de formation continue, de contrôle et de sanction s’il y a lieu de l’exercice du métier de syndic…

…Pour une image positive du Syndic de Copropriétés”

L’idée de ce blog consiste à développer a priori une image positive du syndic de copropriété. Il est facilement compréhensible de vouloir défendre sa profession.

Mais pour cela il est utile d’échanger avec des confrères et des clients. Sinon, l’image peut manquer d’objectivité ou même être partisane, qui sait ?

Vous constaterez sous l’article “syndics de copropriété, le filon inépuisables des médias” que LES SEULS AVIS postés vont dans le sens de la défense des syndics.

Je vous laisse maitre de l’interprétation à faire de ces commentaires…

Sources des informations :

(1)http://www.francetransactions.com/actualites/syndic-copropriete-arnaques-consommateur-mai-2013.html

(2)http://www.capital.fr/immobilier/actualites/les-principaux-abus-des-syndics-de-copropriete-846885

(3)

(4) http://www.youtube.com/watch?v=tZjhxW5DfxU

(5) http://www.20minutes.fr/societe/1163275-20130528-mauvaises-pratiques-syndics

Le rapport de l’UFC que choisir : “syndics mauvaises pratiques à tous les étages”

http://image.quechoisir.org/var/ezflow_site/storage/original/application/3674f9915a20293b82acf91ebcadd7f7.pdf

source: http://www.syndicpro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.