Administrateur judiciaire

Aux termes de l’article 47 du décret n° 67-223 du 17 mars 1967 sur les copropriété, l’administrateur judiciaire doit être nommé, s’il n’y a plus de syndic pour gérer les affaires de la copropriété.

La désignation d’un administrateur doit être demandée auprès du TGI par tout copropriétaire ou par le syndicat des copropriétaires. La mission de ce professionnel est fixé par le juge. Il peut être désigné en référé, c’est à dire dans le cadre d’une procédure judiciaire très rapide.

Il tient lieu de syndic, tant qu’un syndic n’a pas été désigné par l’assemblée générale des copropriétaires. Son mandat cesse dès que le nouveau syndic est nommé.

A RETENIR :

Quelques exemples justifiant la nomination d’un administrateur judiciaire pour une copropriété :

Référence : Administrateur judiciaire :